L'espadrille ne fait pas le printemps Index du Forum L'espadrille ne fait pas le printemps
Un forum pour discuter, flooder, dire n'importe quoi, échanger ses vieilles espadrilles. (Et repriser ses espadrilles)
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

voir ou revoir ces films cultes
Aller à la page: 1, 2, 3, 4, 5, 6  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'espadrille ne fait pas le printemps Index du Forum -> Cultive ton espadrille -> L'espadrille regarde la télé
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Drosera
Martine fait du boudin

Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2011
Messages: 1 093

MessagePosté le: Mar 29 Mar - 13:49 (2011)    Sujet du message: voir ou revoir ces films cultes Répondre en citant

Un topic nostalgie pour parler de ces vieux films qu'on adore, les chefs-d'oeuvre (ou pas ) à l'occasion de leur rediffusion sur nos petits écrans.


J'aurais dû commencer par "la Chatte sur un toit brûlant" ( Cat on a Hot Tin Roof ) 1958,  de Richard Brooks rediffusé à la suite du décès d'Elizabeth Taylor mais je cherchais toujours le titre à donner à ce topic. Voyant que Po(U)et allait me griller l'herbe sous le pied, je me décide enfin pour vous encourager à regarder "la Nuit du Chasseur" ( The Night of the Hunter) qui repasse ce soir,  sur Arte à 01h10. 


Film de Charles Laughton, 1955, genre : suspense. Avec Robert Mitchum

Synopsis : un prêcheur inquiétant poursuit dans l'Amérique rurale deux enfants dont le père vient d'être condamné pour vol et meurtre. Avant son incarcération, le père leur avait confié 10000 dollars dont ils ne doivent révéler l'existence à personne. Pourchassés sans pitié par ce pasteur psychopathe et abandonnés à eux-mêmes, les enfants se lancent sur les routes.



Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 29 Mar - 13:49 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Speed_TT
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 30 Mar - 04:45 (2011)    Sujet du message: voir ou revoir ces films cultes Répondre en citant

oh c'est un très grand classique et si je me trompe pas, c'est un film en noir et blanc, un très beau film. cette poursuite infernale pour retrouver les enfants et surtout l'argent ..............

C'est l'unique film réalisé par l'acteur Charles Laughton, il a pas eu le succès désiré, c'était même un échec total niveau commercial... dommage....


Dernière édition par Speed_TT le Lun 4 Avr - 14:22 (2011); édité 1 fois
Revenir en haut
Speed_TT
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 30 Mar - 10:33 (2011)    Sujet du message: voir ou revoir ces films cultes Répondre en citant



Un film de 1962 que j’ai énormément aimé jadis, il réunit plein plein plein de grands acteurs et de petits acteurs. Des splendides paysages de l’Amérique de l’Ouest comme décor…

Avec : Carroll Baker, Lee J. Cobb, Henry Fonda, Carolyn Jones, Karl Malden, Gregory Peck, George Peppard, Robert Preston, Debbie Reynolds, James Stewart, John Wayne, Eli Wallach etc etc…

L'histoire
De 1840 à 1889, la grande épopée de la Conquête de l'Ouest vécue à travers le destin d'une famille de pionniers sur trois générations. En plusieurs épisodes qui évoquent tour à tour la progression des premiers pionniers, la ruée vers l'or, la guerre de Sécession, la construction de la première voie de chemin de fer et la lutte contre les Indiens et les hors la loi...

Réalisé avec cinq films différents qui seront raccordés par des séquences de transitions historiques mises en scène par Richard Thorpe.
1° Henry Hathaway : « La vallée de l'Ohio - The Rivers »
2° Henry Hathaway : « La fièvre de l'or - The Plains »
3° John Ford : « La guerre civile - Civil War »
4° George Marshall : « Pacifique Union - The Rail Road »
5° Henry Hathaway : « Les Hors la loi - The Outlaws »


Dernière édition par Speed_TT le Dim 3 Avr - 22:18 (2011); édité 1 fois
Revenir en haut
The Po(U)et
Nursy à temps plein s'occupant de Sa Suprême Bâla

Hors ligne

Inscrit le: 23 Mar 2011
Messages: 3 356
Localisation: un pigeonnier dans un bocage normand

MessagePosté le: Dim 3 Avr - 18:37 (2011)    Sujet du message: voir ou revoir ces films cultes Répondre en citant



Rien que pour ces moments-là, il faut le voir ce film. J'ai trouvé les images bouleversantes d'angoisse et de poésie mêlées (Ah ce traitement du Noir & Blanc !). Et la bande son (Walter Schumann) est à frissonner tout autant. Par contre, le surjeu (genre film muet d'avant le passage au parlant) de Robert Mitchum m'a plutôt déçue et agacée par moments alors que la critique de ce film en fait tant de cas. Mais il faut remettre ce film dans le contexte et à l'époque où il a été réalisé (1955).
_________________
Loisir et liberté. C'est bien son seul désir ; Ce serait un plaisir. Pour traiter vérité.
L'esprit inquiété Ne se fait que moisir ; Loisir et liberté, S'ils viennent cet été, Ils la pourront saisir A perpétuité, Loisir et liberté.


Revenir en haut
The Po(U)et
Nursy à temps plein s'occupant de Sa Suprême Bâla

Hors ligne

Inscrit le: 23 Mar 2011
Messages: 3 356
Localisation: un pigeonnier dans un bocage normand

MessagePosté le: Dim 3 Avr - 18:48 (2011)    Sujet du message: voir ou revoir ces films cultes Répondre en citant

Ce soir en deuxième partie de soirée (à 22h15), Arte diffuse en hommage à Elizabeth Taylor « Soudain l'été dernier » avec Montgomery Clift et Katharine Hepburn.

Violet Venable demande au Docteur Cukrowicz de venir examiner sa jeune nièce, Catherine, devenue folle à la suite de la mort mystérieuse de son fils Sebastian l'été précédent en Europe. Cukrowicz trouve Catherine saine d'esprit sauf lorsque l'on aborde le sujet de la mort de Sebastian. La vérité éclate bientôt.

Notre magazine à Dros' et moi consacre quelques (belles) pages à E. Taylor. Elles m'ont permis pour ma part de me refaire une idée plus exacte de cette femme.



_________________
Loisir et liberté. C'est bien son seul désir ; Ce serait un plaisir. Pour traiter vérité.
L'esprit inquiété Ne se fait que moisir ; Loisir et liberté, S'ils viennent cet été, Ils la pourront saisir A perpétuité, Loisir et liberté.


Dernière édition par The Po(U)et le Lun 4 Avr - 08:39 (2011); édité 1 fois
Revenir en haut
Drosera
Martine fait du boudin

Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2011
Messages: 1 093

MessagePosté le: Dim 3 Avr - 19:58 (2011)    Sujet du message: voir ou revoir ces films cultes Répondre en citant

ah merci pour l'extrait que tu as mis de la nuit du chasseur ! Cette descente en barque au clair de lune est superbe. Kitsch, certainement mais on pardonne tout là. Le film devient "documentaire animalier" ou " les meilleurs plans de nuit " .  Grenouille, tortue, lapin, et la chouette aussi  , le tout dans un noir et blanc magique.

J'ai trouvé les chansonnettes de Mitchum assez glaçantes. 1955 , mais il fait toujours son petit effet ce film.


Et ce soir, deux films avec Elizabeth Taylor que je n'ai jamais vus. Quand on voit la distribution pour le le 2ème film, ça donne déjà une bonne raison de jeter un oeil.  



Revenir en haut
The Po(U)et
Nursy à temps plein s'occupant de Sa Suprême Bâla

Hors ligne

Inscrit le: 23 Mar 2011
Messages: 3 356
Localisation: un pigeonnier dans un bocage normand

MessagePosté le: Dim 3 Avr - 20:56 (2011)    Sujet du message: voir ou revoir ces films cultes Répondre en citant

J'ai donc regardé Suddenly, last summer. Ah cette scène au sous-sol de l'asile qui est une scène/un extrait connu d'ailleurs.

Quant au passage sur la ponte des tortues de mer (entre autres) et cette Violette Venable glaçante interprêtée par Katharine Hepburn...

(A lire, uniquement si on connait le film)
À noter que le terme d'homosexuel n'est jamais prononcé dans ce film, effectivement...


Par contre, Speed, j'espère que Bad n'est pas venu jeter un œil par ici car il est bon de ne pas trop en raconter sur un film que tout le monde n'a pas vu (je parle de la « nuit du chasseur ») et tu donnes trop de détails. Ça serait bien que tu réédites.
_________________
Loisir et liberté. C'est bien son seul désir ; Ce serait un plaisir. Pour traiter vérité.
L'esprit inquiété Ne se fait que moisir ; Loisir et liberté, S'ils viennent cet été, Ils la pourront saisir A perpétuité, Loisir et liberté.


Revenir en haut
Drosera
Martine fait du boudin

Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2011
Messages: 1 093

MessagePosté le: Lun 4 Avr - 14:09 (2011)    Sujet du message: voir ou revoir ces films cultes Répondre en citant

Effectivement...
( idem dans la chatte sur un toit brûlant )

Je trouve que c'est Katharine Hepburn qui a le rôle le plus fort et le plus intéressant. Mais c'est  le souvenir et l'empreinte d'un jeune homme  (décédé ) sur les vivants qui fait le coeur du film à mon avis.

Quant au 1er film, "le père de la mariée" : à oublier


Revenir en haut
Speed_TT
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 4 Avr - 14:29 (2011)    Sujet du message: voir ou revoir ces films cultes Répondre en citant

voilà j'ai édité poet!

il y a un très vieux film que j'ai aussi beaucoup aimé, à vrai dire, il y a des tonnes de vieux films que j'ai beaucoup aimé, mais celui là est spécial, ça se passe dans une foire avec des humains qui ont plus ou moins un handicap et une femme sans handicap va faire semblant d'aimer un homme petit, plus petit qu'un nain pour avoir ce qu'elle veut et euh... à la fin, le petit homme, oh je me souviens plus bien de la fin... je ne sais plus s'il meure ou pas, mais je sais que tous les membres de la foire vont se venger et transformer cette jolie "garce" en femme oiseau
je l'ai vu quand j'étais ado et que nos gros petits écrans étaient en noir et bien
c'est un film que j'aimerai bien revoir d'ailleurs mais je ne sais plus le titre

si un d'entre vous l'a vu et s'en rappelle ben... peut-être que vous connaissez le titre?


Revenir en haut
The Po(U)et
Nursy à temps plein s'occupant de Sa Suprême Bâla

Hors ligne

Inscrit le: 23 Mar 2011
Messages: 3 356
Localisation: un pigeonnier dans un bocage normand

MessagePosté le: Lun 4 Avr - 18:21 (2011)    Sujet du message: voir ou revoir ces films cultes Répondre en citant

Ça ne serait pas « Freaks, la monstrueuse parade », film de Tod Browning datant de 1932 ?


Cléopâtre fait chavirer le cœur de Hans et en profite pour tenter de voler la fortune de ce dernier. Mais les monstres veillent…

Lorsque Cléopâtre, la trapéziste, débarque parmi les "freaks" (monstres) du cirque Tetrallini, sa beauté physique fait tout de suite effet sur Hans, qui en tombe amoureux, au grand désarroi de Frieda l’écuyère, et accessoirement sa fiancée... Il faut dire que Cléopâtre ne passe pas inaperçue au milieu des membres du cirque. En effet, elle est quasiment la seule à être "normale", physiquement parlant, le cirque Tetrallini se composant principalement de ceux que l’on appelle communément des monstres de foire. Il y a donc Hans et Frieda, qui sont nains, Joseph/Josephine, à la fois homme et femme, les jolies sœurs siamoises, l’homme-tronc, la femme-oiseau, etc…

Mais là n’est pas l’intérêt du film. Tod Browning ne cherche pas à faire une galerie de monstres, au contraire, le film se déroule dans leur univers, celui où les gens normaux, ce sont eux.
Il va donc sans dire que Cléopâtre est considérée d’un drôle d’œil par ses nouveaux collègues, exactement comme ces derniers seraient perçus s’ils venaient dans le monde de la trapéziste. Et d’ailleurs, ils n’ont pas tort de se méfier d’elle. Cléopatre remarque la passion que lui porte Hans, et surtout par la même occasion la fortune dont celui-ci jouit grâce à un héritage. Avec Hercule, l’homme fort du cirque et son véritable amant, elle décide d’accepter sa demande en mariage puis de le tuer, afin de récupérer son argent. Hans se laisse prendre au piège, malgré les avertissements de ses amis… Lors du banquet, les deux amants laissent libre cours à leur méchanceté, se moquant des invités, ainsi que de Hans, qui commence à se dire que son histoire n’est peut-être pas si idyllique que ça… Puis commence l’empoisonnement à petit feu, jusqu’à ce que les freaks décident d’agir, et de montrer leur solidarité.





/.../

Il existe plusieurs fins à ce film. Initialement d’une durée de 90 minutes, après plusieurs coupes et remontages, il sera réduit à 64 minutes, pour la version la plus connue. Dans celle-ci, le film se termine par la vision cauchemardesque de Cléopâtre, dont le corps est désormais celui d’une poule, présentée comme un monstre à son tour… Une autre version du film se termine un peu plus tard, avec une scène montrant les retrouvailles de Hans et Frieda, après que celle-ci ait pardonné à son fiancé son infidélité. Mais dans la première version qu’avait tournée le réalisateur (invisible à ce jour), Hercule était également castré. Cette version ne fit évidemment pas l’unanimité chez les producteurs et fut donc censurée. On ne verra donc que le sort réservé à la trapéziste, la dernière image d’Hercule le montrant paniqué par les amis de Hans qui arrivent vers lui.




/.../

Le message évident de Freaks est que les monstres ne sont pas forcément ceux que l’on croit. Si Cléopâtre correspond aux normes physiques par sa beauté, à l’intérieur, elle est la plus laide de tous les personnages, la plus monstrueuse. C’est le regard que l’on porte sur les autres qui détermine leur état. N’étant pas habitués à la vision d’une femme/poule, les spectateurs qui viennent voir Cléopâtre à la fin du film sont horrifiés, certains crient. L’ancienne beauté est donc devenue un monstre, et cette monstruosité n’est désormais plus seulement intérieure, mais visible par tous. Nous sommes tous des monstres potentiels, voilà ce que nous dit Freaks. Un message universel, qui se vérifiera dès l’année suivante avec la montée du nazisme, et un film qui restera comme le chef-d’œuvre de son réalisateur, inspirant plusieurs cinéastes, notamment le magnifique Elephant Man de David Lynch.
"Nous ne vous avons pas menti, nous vous avions annoncé des monstres, et vous avez vu des monstres. Ils vous ont fait rire et trembler… Pourtant, si le hasard l'avait voulu, vous pourriez être l'un d'eux. Ils n'ont pas demandé à naître, mais ils sont nés, ils vivent. Ils ont leurs codes, leurs lois. Offenser l'un d'entre eux, c'est les offenser tous…".



Melanie Vandamme




_________________
Loisir et liberté. C'est bien son seul désir ; Ce serait un plaisir. Pour traiter vérité.
L'esprit inquiété Ne se fait que moisir ; Loisir et liberté, S'ils viennent cet été, Ils la pourront saisir A perpétuité, Loisir et liberté.


Revenir en haut
Speed_TT
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 4 Avr - 18:38 (2011)    Sujet du message: voir ou revoir ces films cultes Répondre en citant

wouah, c'est un gros poil l'heure!

merci poet, c'est tout à fait ça!


Revenir en haut
The Po(U)et
Nursy à temps plein s'occupant de Sa Suprême Bâla

Hors ligne

Inscrit le: 23 Mar 2011
Messages: 3 356
Localisation: un pigeonnier dans un bocage normand

MessagePosté le: Lun 4 Avr - 18:44 (2011)    Sujet du message: voir ou revoir ces films cultes Répondre en citant

Mais y avait qu'à demander car ce film de Freaks fait partie des vieux films les plus connus. Tu n'as plus qu'à essayer de le trouver sur le Net pour le revoir.
_________________
Loisir et liberté. C'est bien son seul désir ; Ce serait un plaisir. Pour traiter vérité.
L'esprit inquiété Ne se fait que moisir ; Loisir et liberté, S'ils viennent cet été, Ils la pourront saisir A perpétuité, Loisir et liberté.


Revenir en haut
Speed_TT
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 4 Avr - 18:48 (2011)    Sujet du message: voir ou revoir ces films cultes Répondre en citant

suis déjà en train de le prendre sur le site dpstream.net
on trouve tout là bas


Revenir en haut
The Po(U)et
Nursy à temps plein s'occupant de Sa Suprême Bâla

Hors ligne

Inscrit le: 23 Mar 2011
Messages: 3 356
Localisation: un pigeonnier dans un bocage normand

MessagePosté le: Lun 4 Avr - 19:03 (2011)    Sujet du message: voir ou revoir ces films cultes Répondre en citant

Tu sais que je cherche toujours Wendy and Lucy (en v.o. sous titré français ou en français à défaut) tiens, au passage ?
_________________
Loisir et liberté. C'est bien son seul désir ; Ce serait un plaisir. Pour traiter vérité.
L'esprit inquiété Ne se fait que moisir ; Loisir et liberté, S'ils viennent cet été, Ils la pourront saisir A perpétuité, Loisir et liberté.


Revenir en haut
Speed_TT
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 4 Avr - 20:31 (2011)    Sujet du message: voir ou revoir ces films cultes Répondre en citant

regarde dans les streaming de a-lez, elles mettent plein de films homo en ligne, j'avais déjà donné le lien jadis

regarde dans la liste
http://alezstreaming.blog.com/


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 09:01 (2018)    Sujet du message: voir ou revoir ces films cultes

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'espadrille ne fait pas le printemps Index du Forum -> Cultive ton espadrille -> L'espadrille regarde la télé Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2, 3, 4, 5, 6  >
Page 1 sur 6

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2018 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com